bordeaux_cavenaghi

            Je veux parler de Pablo Corréa, l'entraîneur de Nancy: un Urugayen adepte du beau jeu. Grâce à lui, Nancy commençait à avoir une bonne image. Hier, on était revenu à un foot de cour de récré.
Issiard_dia22134     Quel fruste cet Issiard Dia! Pour le premier but,  une course folle le long de la touche, sans attendre le retour de son garde du corps parti aux avants postes, après avoir mis Henrique sur les fesses, il a quand même fait une passe pour finir. Mais la  deuxième action: quelle horreur! Il court sans lever la tête et, arrivé devant le but, il met un gros pointu: de la cour de récré je vous dit. Kiki, qui s'y connaît m'a dit qu'il lui rappelait le Darcheville de la grande époque. Un but, les commentateurs éclairés (Mémé) nous le redisent sans cesse,  ça se peaufine, ça se prépare. Quand les 10 joueurs de champ peuvent toucher au ballon avant le tir, c'est l'idéal et si l'une des passes est une talonnade alors là, on rentre dans le top 10.
      Il a du être jaloux, Pablo, du jeu chatoyant de nos Girondins (66%  possession de balle) et quand on se décide à tirer au but, ce n'est pas des pointus, nous, ce sont les balles travaillées de Wendel:un peu trop même pour être cadrées, les têtes liftées de Cavenaghi, un peu trop aussi parfois, mais le geste est là.
       Quelle chance il a, notre Lolo, d'avoir la meilleure équipe de France.... de passe à dix!