img105

   Vous vous souvenez peut-être du Fabuleux Destin D'Amélie Poulain : un collectionneur écrèmait les photomatons pour récupérer les photos ratées laissées par les utilisateurs déçus. Si un collectionneur  sévit dans la Région je lui conseille vivement de traîner du côté de la cabine PHOTOMATON du Super U de Belin, il trouvera sa vie.

  L'histoire commence ce matin quand Emanuelle, notre efficace secrétaire de Mairie, nous appelle pour nous informer que la demande de carte d'identité (faite il y a près de deux mois) par Christiane est rejetée par la Préfecture  au vu que les photos ne sont pas conformes (largeur du visage inférieure au 35mm requis sic...)

  La suite, c'est un début de scène de ménage: "Tu n'as pas du sélectionner "photo officielle" au moment de la réalisation, d'ailleurs, le tampon, voir mes photos qui elles sont aux normes ci-dessous, n'y figure pas." Je dois avouer que celles-ci, je les avais réalisées au photomaton d'Auchan. (le fameux cachet doit normalement figurer sur les photos remises à l'administration)

img106

     Sur ce, nous voilà partis pour le Super U avec la monnaie ad'hoc (un jeu de photo, conforme ou pas, se paie d'avance 5€ )

     Là, on s'applique et on lit toute la littérature concernant l'homologation tant recherchée.

     A savoir:

     - Bon choix au départ de "photos conformes"  (on peut faire des photos plus fantaisies sur lesquelles on a le droit de sourire)

     - Enlever les lunettes et boucles d'oreille.

     - Relever la frange de cheveux, dégager les oreilles et le cou.

     - Ajuster le siège pour avoir les yeux alignés avec les repères.

     - Ne pas sourire ni ouvrir la bouche.

      Apuyer sur le bouton vert pour un premier essai (vous avez le droit à 3 essais avant choix et tirage)

     Première photo : elle est non conforme sans que l'on sache pourquoi. Deuxième et troisième essai en modifiant un peu le cadrage et la frange sans plus de succès. Les trois essais terminés, il ne reste plus qu'à choisir et et commander le tirage qui, évidemment, ne comportera pas le précieux cachet puique la photo retenue n'était pas conforme.

      On  pense qu'on a du faire une erreur au départ et c'est reparti, on remet 5 € dans le bastringue...

     Bis répétita placen! On a beau tout essayer, aucune photo des trois tentatives n'est conforme et le cachet est toujours absent au tirage.

     Geneviève A., qui faisait ses courses, s'est bien amusée de nos déboires photographiques et nous a conseillé d'en faire un humoristique et informatif article de blog, de signaler le problème à l'accueil et d'aller se faire photographier... ailleurs.

     Le conseil était judicieux:la préposée nous a remboursé sans problème nos 10 € et avertira le spécialiste Photomaton qu'il doit y avoir un bug sur son matos.

      Vous me direz: pourquoi une carte d'identité alors qu'à Lugos, même à la fin de l'été quand vous avez le teint bronzé, vous ne risquez guère un contrôle au faciès?

      Parce-que il faut un nouveau passeport à Christiane pour aller retrouver ses chéris des tropiques et que, pour refaire faire un passeport, il faut au préalable avoir  une carte d'identité valable.

      Cet après-midi, on va se remettre à la recherche d'un photomaton qui veut bien cracher des clichés conformes à la norme ISOMEC.

      On vous tiendra informés des suites...