417a8

  L'alléchante prime de match n'explique pas tout car, côté adverse, ce devait-être kif-kif.

  Réduits à 10 à la demie heure de jeu je ne les voyais pas s'en sortir. Ils ont tous été magnifiques mais, mention particulière à la charnière centrale qui inscrit les deux buts salvateurs.

  Faites nous des belles soirées comme cà jusqu'à la finale et on finira par vous aimer ailleurs que dans la capitale.

  J'espère que Willy Sagnol trouvera d'ici dimanche la recette pour contrer cette équipe car, autrement, les Girondins pourraient bien prendre une fessée comme Montpellier le weekend dernier même... si c'est maintenanat interdit.