img0141

   C'est pour les nouveaux arrivants, pour pas dire les "migrants", que je vais remettre l'extrait de l'ouvrage de Jacques Ragot "du Vieux Lugo à Lugos" concernant cet épineux problème.

  Les anciens connaissent cette histoire et ne prononcent pas le "S" intentionnellement : cette prononciation, en fait, distingue les "Anciens" qui savent des autres.

 " Avant la Révolution de 1789 le nom de la paroisse était Lugo. L'orthographe Lugos apparût vers 1793. Pourquoi cette nouvelle orthographe? Pourquoi cette lettre "S" finale? Aucune explication se trouve nulle part. Peut-être l'orthographe des noms des localités voisines : Mios, Caudos, Balanos, Bilos, a-t-elle fait penser que l'orthographe de Lugo était fautive?

    La nouvelle orthographe ne s'est pas imposée du jour au lendemain. Sur cinq documents officiels de 1794, trois (janvier, février , mars) traitent de Lugo, deux (juin et novembre) de Lugos. En janvier et mars 1795 on relève Lugos, mais en avril on retrouve Lugo. En février 1802 le Conservateur des Eaux et Forêts, en mars 1803 le préfet, écrivent Lugo, mais le le 1er juin 1818 l'adjoint Dubourg adresse une lettre au préfet comme faisant fonction de Maire de...Lugos. 

    le 25 décembre 1821 M. Gignoux est nommé Maire de Lugo, le 6 septembre 1826 M.Lescure le sera de Lugos.

  A partir de cette date l'orthographe semble fixée."

    Quand Dame Philis "potassa", on était encore  bien à Lugo.

    Comme quoi l'orthographe n'est pas une chose simple et, Nadia a bien raison, de remettre la dictée quotidienne au programme de nos chères têtes blondes...

  Le transfert progressif de la population de Lugo s'est effectué au cours du 17 ème siècle; les habitants ont délaissé les marais malsains des bords de la Leyre pour le quartier de Seuze mais, jusqu' à la construction en 1849 de l'église Notre Dame, on allait à l'office à St Michel du Vieux Lugo.

devant_l__glise

 

    En ce qui concerne les propriétaires actuels du Château, je ne sais pas. Par contre, je me souviens que le dernier locataire, qui était employé à la Commune, avait des problèmes avec sa proprio qui habitait à Belin (Ce n'était pas une descendante de Dame Philis). Elle ne voulait pas lui brancher l'eau courante que la commune avait portant fait venir jusque là à grand frais.

   C'était ma contribution à la semaine du Patrimoine.

   Les Amis de Saint Michel du Vieux Lugo vous invitent aujourd'hui et demain à découvrir l'église du Vieux Lugo de 15h à 16h30.