46228145

   Centenaire du début de la bataille de Verdun:

   Même si je continue à dire, comme mon grand-père Marius qui n'avait pas du tout apprécié cette boucherie, que cette Der des der reste  la honte de l'Europe qu'elle avait affaiblie (avec ses suites nationalistes) pour des décades, je me sens obligé d'avoir une pensée pour lui et ses amis brancardiers (des territoriaux trop âgés pour le combat et les prêtres qu'on ne pouvait obliger, eux, à tuer leur prochain).

   Vive l'union Européenne, même si elle pourrait étre plus fédérale, qui nous a préservé de la guerre depuis plus de 70 ans.