Ce n'est pas évident de passer des festivités aux rubriques nécrologiques...

    On ne pouvait quand-même pas ne pas avoir une pensée pour Jean Cano qui nous a quitté à la fin de la semaine dernière.

    Il m'avait reçu très gentiment lors des Journées du Patrimoine 2007 et je joins ici le début de ses "confidences".

    Né à Barcelone en 1930, il faisait partie des nombreux espagnols réfugiés de la guerre civile  qui n'ayant aucune sympathie pour le Franquisme  se sont installés en France dans l'immédiat avant-guerre. 

    Il avait fait sa vie à Lugos et était particulièrement fier du club de Judo qu'il avait créé dans les années 60. Ce club qui a compté jusqu'à 80 adhérents drainait toute la jeunesse de la région.

   Lors de l'entretien vidéo, il se disait encore préoccupé de ces jeunes à qui le village ne proposait pas grand-chose pour les occuper.

 

 

judo 

 S'il y en a qui se reconnaissent sur cette photo je serais très heureux qu'ils se fassent connaître.

cano      A ses enfants Nuria, Gil et Joël et à toute la famille, nous adressons nos sincères condoléances.